ERREURS DE TRADUCTION

 

Voici une liste des erreurs de traduction et d'adaptation commises par Kana dans l'édition française.

Les traducteurs de l'œuvre sont Thibaud Desbief et Misato Kakizaki, identifiés sous le pseudonyme Tisabo dans le manga. Mais ne soyons pas trop durs avec eux, leur adaptation contient énormément moins d'erreurs et d'approximations que celle de la série télévisée.

Quelques remarques générales :

- En ce qui concerne la page d'accueil de chaque volume, l'image est tronquée à plus de 50% pour faire disparaître les caractères japonais. Ainsi, la version française ne montre qu'une case au milieu d'une page blanche, tandis qu'à l'origine, toute la page est occupée par l'illustration.

         

 

- On observe le même phénomène lorsqu'un titre est affiché sur une case au cours de l'histoire, la case en question se retrouve cachée en partie par l'ajout du titre français (dans l'exemple ci-dessous, on ne voit même pas que c'est Jabu qui anéantit Ban). C'est du travail bâclé.

         

 

- Pour les attaques des personnages, il y a vraiment trop d'erreurs pour toutes les lister. On peut cependant noter qu'au début du manga, les attaques sont traduites en français, et qu'à partir de la saga Poséidon, elles sont retranscrites en anglais (comme dans la version originale, donc), tandis que les attaques déjà vues restent en français (bonjour le mélange !).

 

- La traduction des noms des personnages nécessite parfois de grosses recherches, donc circonstances atténuantes pour les traducteurs, je ne les référencerai pas (Camu, Argol, Argueti, etc). Idem pour les étoiles maléfiques des spectres, pour lesquelles les traducteurs n'ont visiblement pas vu la référence au roman "Au bord de l'eau" pour en tirer les bonnes interprétations.

 

Et c'est parti pour les erreurs de traduction :

- Volume 1, page 23 : Le lieu où les touristes rencontrent le Pope est nommé "sur la place centrale d'Athènes". Dans la version originale, l'information est plus précise, puisqu'il est indiqué qu'on se trouve au square Syntagma, à Athènes.

 

- Volume 1, page 25 : Il est dit qu'Athéna a déjà combattu Poséidon, Arès, et les "gigantesques titans". En fait, il s'agit des géants ("gigas", ceux que l'on découvre plus tard dans le roman Gigantomachia), il n'est pas du tout question de titans (ceux qui interviennent dans l'Episode G) dans le texte original.

 

- Volume 1, page 56 : Lorsque Marin explique à Seiya l'origine du cosmos, elle lui dit : "L'univers est né du Big Bang il y a 5 milliards d'années". Aurait-elle séché les cours à l'école ? Car le Big Bang a eu lieu il y a environ 15 milliards d'années. Rassurez-vous, Marin est tout à fait instruite, en revanche les traducteurs le sont moins, et ils ont loupé un chiffre au passage !
Erreur relevée par Maximus.

 

- Volume 1, page 116 : En parlant du tournoi, Saori dit aux journalistes "Le spectacle dépassera sûrement ceux auxquels les Romains assistaient autrefois dans le Colisée entre les Titans". Les titans ? Encore eux ? Wahou ! Il devait y avoir de l'ambiance à Rome ! Bien sûr, il n'est nullement question de titans dans la VO, mais juste de combattants.
Erreur relevée par Arioch.

 

- Volume 3, page 132 : Lorsque Shiryû invoque le dragon contre les squelettes du cimetière des armures, le nom de la technique employée est "la colère du dragon". Or, cette technique est nommée "rozan ryûhishô" (envol du dragon de Rozan) à l'origine, tandis que la colère du dragon correspond au "rozan shôryûha" (dragon ascendant de Rozan). Les traducteurs ont donc joué la facilité en fusionnant ces deux techniques en une seule, alors qu'elles sont bien distinctes. Pour information, Shiryû utilise cette technique à deux autres reprises : contre Krishna (volume 16), et contre Sylphide (volume 26).

 

- Volume 4, page 98 : Lorsque Mu demande à Kiki de lui ramener ses ingrédients pour réparer les armures, il parle de "la poussière d'étoile 'gamanion' et aussi les 'oriharukon'". Reprenons : il s'agit en fait de trois matériaux distincts :
- la poussière d'étoile (star dust),
- le gamanium (ou gamanion à la limite, puisque c'est un terme inventé),
- et l'orichalque ("oriharukon" en est l'orthographe japonaise).
A noter que ces erreurs ne seront pas reproduites lorsque, dans le volume 8 (page 89), Mu réparera les armures des quatre héros.
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 5, page 141 : Astérion est présenté comme étant le chevalier du chien. Seulement voilà, il existe 3 constellations du chien : le Grand Chien (qui correspond à Sirius), le Petit Chien (aucun chevalier connu), et les Chiens des Chasses, ou de la Meute. Astérion s'identifie en fait à cette dernière.

 

- Volume 6, page 29 : Cette fois-ci, Astérion devient le chevalier du chien-loup. Encore raté ! Bientôt ça va être le loup-garou...

 

- Volume 6, page 175 : Ikki attaque Dante d'un violent uppercut, en disant "grâce aux ailes du phénix" (en japonais : "phoenix no tsubasa"). C'est une traduction exacte, mais maladroite, sachant que sa technique spéciale ("hôyokutensho" en japonais) a justement été traduite par "les ailes du phénix" dans cette adaptation française. Dante n'encaisse donc pas la plus terrible technique d'Ikki, mais juste un coup de poing.
Erreur relevée par Asclépios.

 

- Volume 6, page 148 : Capella est présenté comme étant chevalier d'Auriz... Keskeseksa ? Un resto 4 étoiles ? En fait, le terme exact est "Auriga" (Cocher en latin), la constellation à laquelle s'identifie le chevalier. Un bouquin d'astronomie aurait été bien utile aux traducteurs !

 

- Volume 7, page 69 : En recevant Milo et Aiolia, le Grand Pope leur dit que "dix chevaliers d'argent ont été tués". En fait, dix chevaliers d'argent ont été envoyés (deux groupes de cinq : Mysti, Astérion, Moses, Babel et Marin, puis Jamian, Dante, Capella, Algol et Shaina), mais seuls sept (ou huit à la limite, si on compte Astérion) ont été tués. Il s'agit en fait d'une erreur de traduction. Il fallait lire "dix chevaliers d'argent ont été vaincus".
Erreur relevée par Arioch.

 

- Volume 7, page 99 : Lorsqu'Aiolia frappe Shaina, le coup qu'il lui porte est traduit "éclair foudroyant du lion". Or, à ce moment-là il ne s'agit pas d'une technique spéciale. Dans la version originale, Aiolia dit juste "saa ukera Seiya, leo no kiba o !", ce qui signifie dans les grandes lignes, "Seiya, reçois le croc du Lion !".

 

- Volume 7, page 128 : Aiolia possède deux techniques spéciales : le "lightning bolt" (une boule d'énergie), et le "lightning plasma" (une attaque de rayons laser). Pourtant, dans la version française, toutes les techniques utilisées par le chevalier du Lion sont nommées "l'éclair foudroyant", alors qu'il s'agit bien de deux attaques distinctes.

 

- Volume 8, page 177 : L'armure de Sirius est nommée "armure du Chien Géant Canis Mayol". Wahou ! Ca en jette ! En fait, il s'agit tout simplement de la constellation du Grand Chien (Canis Major en latin). On va se cotiser pour le bouquin d'astronomie...

 

- Volume 10, pages 20 et 66, puis volume 21, pages 78 et 96 : Entre les chapitres Sanctuaire et Hadès, les techniques du "châtiment du ciel" et du "trésor du ciel" de Shaka ont été interverties !
En effet, la décharge de cosmos s'appelle "châtiment du ciel" lorsqu'elle est utilisée contre Seiya et les autres, et elle est ensuite nommée "trésors du ciel" contre Gigant. De même, l'attaque sur les sens est désignée sous le nom de "trésor du ciel" face à Ikki pour devenir ensuite le "châtiment du ciel" contre Saga et les autres. Un beau méli-mélo ! Alors, essayons de clarifier tout ça :
- la décharge de cosmos s'appelle tenmakôfuku en japonais, et peut se traduire par "capitulation du démon céleste" (donc à la limite "châtiment du ciel"),
- l'attaque sur les sens s'appelle tenbuhôrin en japonais, et peut se traduire par "danse des cercles célestes" (traduit par certains en "trésor du ciel").
L'erreur d'inversion se trouve donc dans le chapitre Hadès.
Erreur relevée par Jordy.

 

- Volume 10, page 147 : L'attaque de Ban, chevalier du Petit Lion, est traduite en tant que "sursaut du lionet" ! On s'attend presque à enchaîner avec "Akuna Matata" ! Est-ce donc tout ce que les traducteurs ont trouvé pour retranscrire "lionet bomber" ?

 

- Volume 11, page 171 : Aphrodite est présenté en tant que "Andromède, de la constellation des Poissons". Je vous laisse trouver l'erreur...

 

- Volume 12, page 130 : Lorsque Shaka dépose Ikki au sol, une bulle contient le mot "katsu", ce qui ne veut pas dire grand-chose dans notre langue, vous l'aurez deviné (à part peut-être "quatre sous" ? non ? bon...). En japonais, cette expression a le sens de "réveille-toi". Les traducteurs ont-ils cru à une technique spéciale pour laisser le mot tel quel ?

 

- Volume 13, page 79 : Juste avant que Saga ne reçoive la Comète de Pégase surpuissante de Seiya, il fait un petit laïus qui se fini par "Et ton éveil soudain au septième sens n'y changera rien !". Sauf que dans la version originale, son discours se termine par "Kurae, Galaxian Explosion !". Autrement dit, il invoque sa technique spéciale, ce que l'adaptation française a passé sous silence.
Erreur relevée par harsiesis, hanzo et jc.

 

- Volume 13, page 141 : Lorsque Hyôga invoque sa technique spéciale contre les trois blue warriors, la bulle contient "Kholodnyi", il manque donc un morceau, l'invocation complète étant "Kholodnyi Smerch".

 

- Volume 13, page 165 : Dans l'encyclopédie, la date de naissance de Babel est donnée comme étant le 18 mars, au lieu du 20 février. C'est un détail intéressant, dans le sens où Astérion est lui aussi né le 20 février.

 

- Volume 13, page 170 : Dans l'encyclopédie, la fiche d'Aldébaran donne comme date de naissance le 4 octobre, au lieu du 8 mai. Vous me direz, c'est sans importance, mais comme on sait qu'un chevalier ne peut porter une armure d'or que s'il est du même signe du zodiaque, cette erreur crée une belle incohérence !

 

- Volume 13, page 179 : Dans l'encyclopédie, un groupe sanguin est attribué à Seika, la sœur de Seiya, le groupe "B". Pourtant, dans le manga original, cette information n'est pas donnée, ce ne sera le cas que dans le Taizen, où son groupe est le "A". Ceci a d'autant plus d'importance que c'est un point commun entre Seika et Marin, qui ont également les mêmes tailles, poids, dates de naissance et âges.

 

- Volume 14, page 35 : Lors des raz-de-marée provoqués par Poséidon, un commentaire dit "Dans l'est de l'Allemagne, c'est le Rhin qui a débordé". Et voilà comment, avec des erreurs de traductions, ils vont nous faire passer Kurumada pour un analphabète ! Alors que dans la VO, il est bien dit que le Rhin est à l'ouest, et non à l'est ! Sans doute une erreur due au sens de lecture. ^^
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 14, page 93 : Le texte du garde de droite n'a pas été traduit, on y voit encore deux caractères japonais correspondant au son "hii !".
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 14, page 149 : Lorsque Seiya trouve le Pilier du Pacifique Nord, il lance une attaque pour le détruire : celle-ci est traduite par Météore de Pégase, or il s'agit de la Comète de Pégase, la forme du rayon ne laisse d'ailleurs aucun doute.
Erreur relevée par Rockman X The Hunter.

 

- Volume 14, pages 177, 179 et 181 : Les schémas d'armures sont nommés ici "schémas des écailles divines en pièces détachées". Bien sûr, l'adjectif  "divines" est de trop.
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 15, pages 24-25 : Lors de l'assaut final contre Baian, Seiya invoque sa technique ultime, la Comète de Pégase (Pegasus Suiseiken), or celle-ci est traduite par Météore de Pégase.
Erreur relevée par harsiesis/shak' et jc.

 

- Volume 16, page 16 : Krishna dit à Shiryû que le monde est entré dans l'ère de Kaari ; c'était presque ça, il s'agit en fait de l'ère de Kali (voir ce dossier pour en savoir plus).

 

- Volume 16, page 64 : Dans la première bulle, Seiya dit : "C'est étrange, je ne trouve pas le chemin pour arriver jusqu'au pilier de l'Océan Antarctique". En fait, le texte original parle ici du pilier de l'Océan Atlantique Sud, auquel Seiya était censé arriver si Casa ne l'avait pas piégé dans son labyrinthe. Et lorsqu'il est enfin face au pilier, il constate que c'est bien celui de l'Atlantique Sud, mais ce n'est qu'une illusion, car il se trouve en fait au pilier de Casa, celui de l'Antarctique. Bonjour l'embrouille !
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 17, page 152 : Lors de l'ultime face à face entre Shun et Sorrento, le Mariner dit "Crois-tu que le gardien du pilier de l'Atlantique Nord tournerait le dos à l'ennemi ?". Or, Sorrento est le gardien de l'Atlantique Sud, la partie Nord étant défendue par Kanon.

 

- Volume 17, pages 167 : Lorsqu'Ikki revient du "Golden triangle" de Kanon, il dit au marina pour expliquer ce miracle : "je suis déjà revenu de l'autre dimension dans laquelle m'avait envoyé Saga". Or, Saga n'a jamais utilisé "another dimension" contre Ikki, en tout cas pas dans le manga ! En VO, il dit qu'ayant survécu à l'explosion galactique de Saga, les attaques de Kanon, en comparaison, ne seront pas un souci pour lui.

 

- Volume 17, pages 178, 181 et 183 : Cette fois-ci, les schémas d'armures sont nommés "schémas des marinas en pièces détachées". Ben oui, ce sont les marinas et non leurs armures qui se démontent !
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 18, pages 53 : Lorsque l'armure du Verseau s'envole de la maison du même nom pour aller aider les héros contre Poséidon, l'un des chevaliers d'or présents à ce moment dit "elle est partie de la constellation du Verseau". Les traducteurs ont dû confondre "constellation" et "maison".
Erreur relevée par Arioch.

 

- Volume 18, page 107 : Le pilier central est nommé "Main Blade Winner", au lieu de "Main Bread Winner".
Erreur relevée par Aioriaiszebest.

 

- Volume 18, page 162 : Poséidon interpelle ainsi son ennemie : "Athéna, déesse qui renait après neuf morts, aurais-tu perdu la raison ?" Cette phrase qui semble si mystérieuse et pleine de sens n'est en fait qu'une traduction littérale et maladroite d'une expression japonaise qui signifie "échapper de justesse à un danger".

 

- Volume 19, pages 133 et 134 : On a le droit à "Niobé de la constellation de Deep", et à "Zélos de la constellation de Frog". Pourtant, les spectres ne sont pas affiliés à des constellations. Par ailleurs, aucune constellation de "Deep" ni de "Frog" n'existent.
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 21, page 4 : Sur la page de présentation des personnages, le nom de Saori Kido apparaît entre Seiya et Shun alors qu'elle n'est pas sur l'image ; en effet, elle est présente sur l'autre page, son nom n'a donc rien à faire ici.
Erreur relevée par Constance Felton.

 

- Volume 21, page 34 : Raimi dit à Aiolia "tu as brisé mes tentacules. Elles se reconstruisent indéfiniment". Sauf qu'en français, le mot tentacule est masculin et non féminin.
Erreur relevée par Allison Rogez.

 

- Volume 21, page 87 : En découvrant le lieu paisible caché derrière le temple de la Vierge, Saga fait mention du "champ des arbres de Twin Sal". Alors là, j'aimerais bien qu'on m'explique pourquoi Kana a traduit "Sarasôju-en" (le jardin des sals jumeaux) à moitié en français, à moitié en anglais ? Lorsque l'expression d'origine est déjà en anglais, comme c'est le cas des attaques, je comprends que les termes soient gardés tels quels, mais ici je ne comprends pas...

 

- Volume 21, page 98 : En parlant de l'Athena Exclamation, Shaka dit : "la seule chose qu'il restait à faire à des Chevaliers d'or dont les coups avaient été maîtrisés par Athéna..." ce qui laisse entendre que des Chevaliers d'Or s'étaient opposés à Athéna, ce qui est totalement faux. La bonne traduction est : "L'ultime technique de combat de l'ombre des Chevaliers d'Or qui a été interdite par Athéna depuis des temps lointains."
Erreur relevée par Archange.

 

- Volume 22, page 48 : Après le suicide d'Athéna, Zélos dit à Rhadamanthys : "Elle s'est tranché la gorge avec la dague que nous avions fait porter à Saga". Arghhh ! Voilà le genre d'erreur qui peut tout changer dans Saint Seiya ! Si l'on considère cette phrase comme vraie, on serait tenté de croire qu'Hadès est responsable du changement de personnalité de Saga, et donc de la guerre du Sanctuaire. Seulement, il n'en est rien, car dans le texte original il est juste question de "la dague que Saga a apporté à Athéna".

 

- Volume 22, page 89 : Seiya dit à ses compagnons : "Si, comme l'a dit Sion, Athéna et Saga combattent toujours". Sauf qu'il ne s'agit pas de Saga, mais bien de Shaka qui comme la déesse s'est donné la mort pour se rendre aux enfers.
Erreur relevée par Prométhée.

 

- Volume 23, pages 71 et 102 : Rune de Balrog, le juge des enfers, est nommé "René" à deux reprises ! Pourtant, son nom est correctement retranscrit le reste du temps. Une erreur aussi grosse ne peut être due au hasard, les traducteurs souhaitaient-ils faire de l'humour ? Personnellement, les "hokuto de cuisine" et compagnie, j'en ai eu ma dose.

 

- Volume 23, page 85 : Juste avant de jeter Seiya dans le lac de sang bouillonnant, Rune dit : "Allez !! Dans la 6e prison, celle de la première vallée !". On voit que les traducteurs ne se sont pas trop penchés sur le plan des Enfers, sinon ils auraient plutôt dit "Dans la première vallée de la 6e prison".

 

- Volume 23 page 135 : Regardez un peu comment ils ont retranscrit les onomatopées du bruit de la pluie. Vous avouerez que ce n'est pas très malin...
Erreur relevée par Prométhée.

 

- Volume 24, page 2 : Sur la page de présentation des personnages principaux, les noms de Shiryû, Shun et Hyôga ont été intervertis, alors que dans la VO ils sont correctement attribués.

 

- Volume 24, page 9 : Sur la carte des Enfers, la description de la quatrième fosse de la septième prison dit les faux devins marchent affublés de 2 têtes tournées l'une vers l'avant, l'autre vers l'arrière. Or, le supplice décrit dans la Divine Comédie de Dante parle de pécheurs qui ont la tête tordue vers l'arrière et doivent donc marcher à reculons pour voir devant eux. Après vérification, le texte du manga original ne parle pas de deux têtes, il y a bien une erreur de traduction.

 

- Volume 24, pages 54, 124 et 134 : Aiakos, Rhadamanthys et Minos, qui jusque-là étaient nommés les "3 grands maîtres" des enfers, sont appelés à ces pages-là les "3 titans". Ce n'est pas une faute en soi, car le terme de titan décrit bien l'idée de "grand maître", mais dans une série comme Saint Seiya dont le contexte est fortement lié à la mythologie grecque, cela peut prêter à confusion avec les "vrais" titans (Cronos, Hypérion, etc.), d'autant plus aujourd'hui que ces derniers apparaissent dans "Saint Seiya Episode G".

 

- Volume 25, page 125 : Lorsque les cheveux de Shun changent de couleur, Ikki dit : "c'est le même phénomène qui s'était produit autrefois pour Shaka lorsqu'il passait du bien au mal". Et non, encore raté ! C'est Saga qui avait une double personnalité ! Ils ont quoi avec Saga et Shaka chez Kana ? (essayez de répéter cette phrase 10 fois de suite pour voir).
Erreur relevée par Prométhée.

 

- Volume 26, page 5 : Sur la page de présentation des personnages, le nom d'Orphée apparaît alors qu'il n'est pas sur les images, et pour cause, il est mort depuis deux tomes.
Erreur relevée par Allison Rogez.

 

- Volume 26, page 121 : Lorsque le Mur des Lamentations est détruit par les chevaliers d'or, Hyôga dit à Shiryû "le Cocyte de Guidecca a été détruit". Etant donné que le Giudecca est l'une des quatre zones du Cocyte, la phrase exacte serait donc plutôt "le Guidecca de Cocyte a été détruit".

 

- Volume 27, page 16 : Dans le volume 20, lors du combat entre Sion et Dôko, le chevalier de la balance invoque sa technique ultime, "les Cent Dragons de Rozan". Mais lorsque Shiryû l'emploie à son tour contre les trois spectres, cela devient "les Cent Dragons Suprêmes de Rozan", pourtant il s'agit toujours de la même attaque, "Rozan Hyakuryûha" en japonais.
Erreur relevée par Arioch.

 

- Volume 27, page 55 : Lorsque Thanatos parle de ses servantes à Seiya, il les définit comme étant des elfes. MAIS D'OU LES TRADUCTEURS SORTENT-ILS CA ? Il s'agit de nymphes dans la VO (nymph), ce qui est bien plus logique pour une œuvre qui fait référence à la mythologie grecque.

 

- Volume 27, page 65 : Dans la case en bas à gauche, l'un des jumeaux divins dit "c'est un sommeil éternel dans lequel l'a plongée Hypnos". Et pourtant c'est Hypnos lui-même qui parle là. Bon, c'est vrai, c'est pas évident à voir sur cette case, et on peut pardonner cette erreur à Kana, mais la forme de son casque ne laisse aucun doute.
Erreur relevée par Volcano.

 

- Volume 27, page 165 : Lorsque les cinq armures d'or amenées par Poséidon recouvrent le corps de nos héros, le nom de chacune d'elles apparaît. Seulement, lorsqu'on voit le buste de Shiryû recouvert par l'armure de la balance, on voit marqué "armure de la vierge", et à la vue du torse de Shun avec l'armure de la vierge, c'est inscrit "armure de la balance". Une petite inversion dans la traduction...
Erreur relevée par Alphaprime.

 

- Volume 28, page 208 : Dans l'encyclopédie, les fiches d'Hypnos et Thanatos précisent comme lieu de naissance le Canada. Incroyable ! Les dieux millénaires grecs du sommeil et de la mort viennent du continent américain ! Plutôt étrange ! Bien sûr, dans la version originale, il n'est nulle part question de Canada, et le pays d'origine des jumeaux est donné comme étant inconnu.

 

- Volume 28, page 211 : Dans l'encyclopédie, la fiche de Phlégyas dit qu'il a été blessé par Hyôga et Shiryû, alors que c'est l'inverse, puisque c'est lui qui a blessé les deux guerriers.
Erreur relevée par gelbard.benjamin.

 

- Volume 28, page 213 : Dans l'encyclopédie, la fiche de Charon précise qu'il est le passeur du Styx. Faux ! Il assure le passage de l'Achéron. Dans la version originale, il est simplement décrit comme étant "le passeur du fleuve des enfers", les traducteurs auraient peut-être dû conserver cette imprécision au lieu de commettre une erreur !

 

- Volume 28, page 214 : Dans l'encyclopédie, les dates de naissance indiquées pour Zélos et Niobé sont erronées : le spectre du crapaud est né un 13 mars, et non un 19 mars ; quant à Niobé, il n'est pas du 3 mars mais du 3 août.
Erreur relevée par Aioriaiszebest.

 

Si vous avez repéré une erreur qui n'apparaît pas ici, n'hésitez pas à me la signaler, je l'ajouterai en vous créditant (si elle me semble pertinente) : scribe.seiya@free.fr.

 

Etude réalisée par Vincent, sans pseudo.

le Scribe du Sanctuaire