EVIL CRUSHER MAYA

 

Evil Crusher Maya est un manga "One Shot" réalisé par Masami Kurumada en 1996, à l'époque où il dessinait B't X. C'est une œuvre qu'il a spécialement conçue pour fêter ses 25 ans de carrière ; elle a été publiée dans le Shônen Gangan de Square-Enix, celui-là même qui publie actuellement FullMetal Alchemist.

 

I. L'HISTOIRE

Une jeune fille est en train de prier, un ballon rouge s'envole...

Dans un village aux allures moyenâgeuses, une jeune fille tente d'échapper à un soldat accompagné de trois chiens. Alors qu'elle est sur le point d'être capturée, la tête de l'homme explose, et apparaît un mystérieux jeune homme tenant un ballon rouge dans la main. Avant de tomber à terre, le corps du soldat prend une forme hideuse puis disparaît ; les trois chiens se transforment alors en démons et se ruent sur le jeune homme qui les élimine aisément.

La jeune fille raconte alors à son sauveur ce qu'il se passe dans son village : il y a trois mois, un individu nommé Emiria est arrivé en ville et a construit une église. Cet homme était un faiseur de miracles ce qui attira la sympathie et même la vénération des villageois à son égard. Cependant, sans aucune explication, il réclama le sacrifice de sept jeunes filles sur le mémorial des dieux. Les sacrifiées devaient avoir treize ans, et la jeune fille qui venait d'être sauvée en faisait partie. Les pères des futures victimes allèrent manifester leur colère à l'église, mais aucun n'en revint. Inquiète, la jeune fille partit sur le chemin de l'église et c'est là qu'elle fut attaquée.
Après avoir entendu ça, le jeune homme décida de se rendre à cette église afin d'éliminer Emiria. La jeune fille, Nana, lui demande son identité : il dit s'appeler Maya, l'Evil Crusher.

De son côté, Emiria ressent l'arrivée de Maya dans son domaine et ordonne à ses trois guerriers de se préparer.

A peine arrivé à l'intérieur du bâtiment, Maya découvre que Nana l'a suivi à son insu. Tous deux se dirigent alors au sous-sol afin de délivrer les captives d'Emiria. Ils atteignent les geôles et voient une cage avec sept jeunes femmes à l'intérieur. L'une d'elles n'est autre que Flame de la Salamandre, l'esprit maléfique du feu et premier démon à la solde d'Emiria. Elle se laisse délivrer et en profite pour attaquer par surprise Maya avec sa technique Fire Circle. Cependant l'Evil Crusher évite l'assaut, ayant anticipé cette traîtrise. En effet, il avait constaté qu'il y avait sept jeunes filles emprisonnées, or il aurait dû y en avoir que six, Nana étant à ses côtés. Maya riposte en lançant une de ses flèches, une rouge. Le démon s'enflamme puis s'écroule, et avant de disparaître, il reprend son apparence originelle, celle d'une Salamandre.

En s'enfonçant un peu plus dans l'église, Maya, Nana et les autres filles arrivent dans une salle où des zombis sortent de terre ; il s'agit en fait des pères des sept jeunes filles possédés par des esprits maléfiques. L'Evil Crusher utilise alors ses flèches blanches pour les libérer de l'emprise du mal. Nana et les autres retrouvent leurs pères avec joie, mais leur réjouissance est de courte durée : un géant nommé Magnus du Troll fait irruption en détruisant un mur de pierre, causant par là même la mort de quatre des pères. Le géant s'attaque à Maya qui riposte en lançant des flèches jaunes qui semblent sans effet. Magnus se saisit alors de Maya, et c'est à ce moment que les flèches explosent à l'intérieur du démon, faisant apparaître sa véritable apparence, celle d'un colosse de pierre.

Suite à son combat, Maya perd connaissance et fait un rêve où il se voit enfant, dans un tunnel, ses parents biologiques à terre. En se réveillant de sa torpeur, il raconte à Nana son histoire : alors qu'il n'était qu'un bébé, ses parents furent tués par des démons. Cependant ces derniers, au lieu d'en faire de même avec lui, l'adoptèrent et en firent un être doté d'une intelligence d'homme et d'une force de démon.

Ensuite, Maya décide d'emmener les jeunes filles et les villageois hors de l'église, mais la grille commence à s'abaisser. Toutefois il parvient à faire sortir ses protégés. De ce fait, il reste seul dans la demeure d'Emiria.
Il continue seul son chemin et rencontre le dernier guerrier d'Emiria : Blizzard du Wendigo. Maya engage les hostilités en lui envoyant des flèches, mais sans succès. A l'aide de sa Freezing Sword, Blizzard parvient à congeler Maya. Il décide de l'achever mais l'Evil Crusher réussit à se protéger avec son bras gauche. Celui-ci reçoit le coup d'épée, laissant apparaître un bracelet qui, de par son pouvoir, brise non seulement la lame mais désintègre également le guerrier qui reprend sa forme originelle, celle d'un démon aux traits de Wendigo, avant de succomber. Le dernier des trois serviteurs d'Emiria est vaincu, Maya peut alors se diriger vers la salle du maître des démons.

Maya se retrouve donc devant Emiria, entouré de trois femmes. Celles-ci se transforment en serpents géants et s'attaquent à Maya qui, loin d'être impressionné, se débarrasse d'elles sans grande difficulté. Emiria dévoile alors ses intentions au jeune homme : il y a de cela 10000 ans, une bataille opposant le Panthéon aux esprits maléfiques eu lieu près de ce village. A l'issue de ce combat, les démons furent scellés dans le Pays de la Nuit Eternelle. Maintenant, ils sont prêts à prendre leur revanche et à conquérir le monde. Emiria continue en expliquant que le sang des sept jeunes filles est sacré. En effet, celles-ci possèdent du sang divin, et si quelqu'un parvenait à le boire, il obtiendrait la vie éternelle.

Le combat commence, Maya utilise ses flèches contre Emiria mais sans effet. Ce dernier possède une puissance immense et prend l'ascendant sur Maya pour finalement le vaincre. Alors qu'il est à terre, Maya reçoit le soutien de ses parents adoptifs alors sous leurs formes originelles : ceux-ci lui expliquent le véritable pouvoir du bracelet qu'ils lui ont offert. A l'origine, ce bracelet est une arme capable de vaincre les esprits maléfiques. Maya se relève et, en se concentrant, redonne sa véritable apparence au bracelet, celle d'un arc : le Starlight Bow. L'Evil Crusher décoche alors une flèche d'or qui transperce Emiria. Celui-ci reprend sa forme originelle, celle d'un démon aux traits de Dragon, avant de périr. C'est alors que Maya sourit pour la première fois, heureux d'avoir accompli sa mission.

Suite à la mort de son fondateur, l'église s'effondre, laissant Nana, son père et les autres villageois dans le doute : leur sauveur est-il parvenu à s'échapper à temps ?

Evil Crusher Maya
Emiria's Church
Fin

 

II. LES PERSONNAGES





1. Maya
(魔矢)

rôle : Héros de l'histoire. Tueur de démons.
étymologie : En japonais, 魔 a le sens de maléfique et 矢 signifie flèche, donc 魔矢 donne littéralement "flèche maléfique"
remarque : On retrouve le même nom écrit avec les mêmes Kanji dans le film Saint Seiya Gekijôban (film 1 : la Légende de la Pomme d'Or en VF), pour le Ghost Saint de Sagitta. Notons également que "Maya" est en quelque sorte la contraction de Marin (Cloche Maléfique) et Seiya (Flèche Etoilée).
qualificatif : Evil Crusher (エビルクラッシャー) littéralement le Broyeur du Mal. En adaptant : Celui qui extermine le Mal.
armes :
- Starlight Bow. A l'origine, cet arc est un bracelet que les parents adoptifs de Maya lui ont offert ; il reprendra sa forme véritable lors de la bataille contre Emiria. Il a le pouvoir d'éradiquer les esprits maléfiques grâce à la lumière.
- Flèche rouge (flèche de flammes) : Celui qui est atteint par cette flèche s'enflamme.
- Flèche jaune (flèche de rupture) : Celui qui est atteint par cette flèche implose.
- Flèche blanche (flèche curative) : Celui qui est atteint par cette flèche voit l'esprit maléfique qui le possède disparaître.
- Flèche d'or (?) : Elle ne s'utilise qu'avec le Starlight Bow. L'esprit maléfique qui est atteint par cette flèche est désintégré par le pouvoir de la lumière.





2. Nana
(ナナ)

rôle : Une des sept jeunes filles dont le sang sacré permettrait aux esprits maléfiques d'obtenir la vie éternelle.




3. Emiria
(エミリア)

rôle : Maître des esprits maléfiques.
qualificatif : Ryûmaô (竜魔王), littéralement le Roi Dragon Maléfique.
véritable apparence : Un dragon.
mort : Tué par la flèche d'or lancée à l'aide du Starlight Bow de Maya.




4. Blizzard
(ブレイザー)

rôle : Un des trois guerriers au service d'Emiria.
qualificatif : Wendigo (妖氷鬼), un ogre des glaces.
véritable apparence : Un wendigo.
arme : Epée.
technique de combat : Freezing Sword (épée de glace). Elle lui permet de congeler son ennemi.
mort : Brûlé par la lumière du bracelet de Maya.
remarque : Admirez son armure digne de Saint Seiya !




5. Magnus
(マグナス)

rôle : Un des trois guerriers au service d'Emiria.
qualificatif : Troll (暴巨人)
véritable apparence : Un colosse de pierre.
mort : Implose au contact des flèches jaunes de Maya.




6. Flame
(フレイマ)

rôle : Un des trois guerriers au service d'Emiria.
qualificatif : Salamandre (火妖精)
véritable apparence : Une salamandre.
mort : Brûlée par une flèche rouge de Maya.




7. ???


rôle : Trois femmes au service d'Emiria.
véritables apparences : Des serpents géants.
mort : Tuées par Maya.




8. ???


rôle : Un soldat démoniaque et ses trois chiens maléfiques.
véritables apparences : Des monstres.
mort : Tués par Maya.




9. Axe
(アックス) et Saphir (サファイヤ)

rôle : Les parents adoptifs de Maya. Passent pour des traîtres après lui avoir offert le Starlight Bow.
véritables apparences : Des démons.

 

III. IMAGES

Voici une galerie de scans en version "tout-pourri-mais-c'est-mieux-que-rien" :

              

              

              

              

              

              

 

Et trois illustrations couleurs extraites du site de Kurumada :

         

 

IV. LES COMBATS

Maya vs un soldat et trois chiens démons
Maya vs Flame
Maya vs les villageois zombifiés
Maya vs Magnus
Maya vs Blizzard
Maya vs les trois femmes serpents
Maya vs Emiria

 

V. AVIS

Cécé : Je ne peux émettre un réel avis sur ce manga étant donné que je ne l'ai pas ^^. Mais d'après notre travail, je peux dire qu'avec un scénario un peu plus élaboré, Evil Crusher Maya aurait pu obtenir un relatif succès (du moins, autant que B't X et Fûma no Kojirô). Kurumada a réussi à se libérer de ses chaînes en s'éloignant de la trame habituelle de ses autres œuvres. Pour une fois, le héros principal n'est pas un clone de Ryûji, et il dispose d'un passé plus sombre que la plupart des protagonistes des autres œuvres de Kurumada. De plus, Kurumada s'est vraiment appliqué au niveau des dessins. Esthétiquement parlant, Evil Crusher Maya est l'une des plus belles œuvres de l'auteur avec Silent Knight Shô. Bref, c'est du bon. ^^

BigFire : Ce qui dénote ici par rapport aux productions post Hades Chapter de Kurumada (surtout B't X) c'est la qualité graphique. En effet même si Evil Crusher Maya fut réalisé durant la période B't X, il lui est largement supérieur. Le trait semble plus précis, il y a plus de détails et les personnages sont plus charismatiques. Comme le récit parle de monstres, on retrouve comme dans la partie Hadès des effets à la Giger, notamment dans l'aspect organique de certains lieux. Sur le plan visuel, Evil Crusher Maya semble être l'œuvre la plus aboutie de Kurumada.
Quant à l'histoire, on sent une certaine volonté de changer de la trame classique du gars en armure (même s'il y a Blizzard) comme on a eu le cas avec Saint Seiya, Silent Knight Syow ou B't X (même s'il n'y a pas à proprement parlé d'armure il y a tout de même les B't). L'histoire d'Evil Crusher Maya est simple car elle ne tient qu'en un seul volume, mais elle reste intéressante et passionnante. De plus le personnage principal change du Ryûji-Kojirô-Seiya-Syow-Teppei-like. Ici on a un héros plus sombre avec un passé lourd et moins enfantin qu'à l'accoutumée.
Bref c'est un manga qui aurait mérité des suites ponctuelles.

 

VI. QUELQUES LIENS

Le site de l'auteur (en japonais ou en anglais) :
www.kurumadapro.jp

La page d'un Masamist (fan de Masami Kurumada) consacrée à Evil Crusher Maya (en japonais) :
rosenweb.la.coocan.jp/data/dic/ecmaya.htm

Et pour en discuter sur le forum :
gokiburichan21.free.fr/phpbb2/viewtopic.php?t=481

 

Note : Cette étude se base sur le volume japonais. Etant donné nos connaissances somme toute limitées en japonais, nous ne pouvons pas assurer la validité de toutes les informations que nous transmettons ici.

 

Etude réalisée par Cécé et BigFire, avec l'aide d'Hugo.

le Scribe du Sanctuaire