GIGANTOMACHIA

 

Gigantomachia est un roman de Saint Seiya édité au Japon le 23 août 2002. Il comporte deux volumes, et le deuxième clôt le récit. Aucune suite n'est prévue, et aucune traduction en français n'est envisagée par les éditeurs nationaux.



"Mei no Shô" (le chapitre de Mei)
Orestes
I. Athena's Saints
II. Sicilia
III. Resurrection
Intermission
p. 10
p. 26
p. 68
p. 118
p. 192

"Chi no Shô" (le chapitre du sang)
Echidona
I. Coma
II. Blood
III. Chronos
Deus ex machina
p. 11
p. 31
p. 83
p. 131
p. 193

 

Ce roman en deux parties est le fruit du travail conjoint de Masami Kurumada, l'auteur initial de l'œuvre Saint Seiya, et de Tatsuya Hamazaki, l'écrivain. Ce dernier a déjà réalisé d'autres romans tirés de mangas comme .//Hack, One Piece, Love & Destroy. Il semblerait que Kurumada ne soit que "consultant" ici, mais il est difficile de dire à quel point il a joué un rôle dans le scénario de cette œuvre.


Masami Kurumada

Tatsuya Hamazaki

A noter :
Ce roman ne contient aucune illustration inédite de Kurumada, les couvertures elles-mêmes reprennent les dessins présents sur les jaquettes du manga volumes 15 et 13.
Au début de chacun des deux tomes, nous avons une double page couleur avec sur chaque face un chevalier représenté :
- tome 1, première face : Seiya avec en fond ses 4 compagnons
- tome 1, deuxième face : Shun
- tome 2, première face : Ikki
- tome 2, deuxième face : Shiryû
De plus, au long des pages du roman sont parsemées quelques cases tirées des chapitres Sanctuaire et Poséidon du manga, ceci afin d'illustrer certains passages : l'aura Pégase, Hyôga exécutant la poussière de diamant, la statue d'Athéna...
Bref, pas une seule nouvelle image à se mettre sous la dent, c'est assez décevant !

 

Résumé :
Cette saga décrit la guerre entre les Gigas, des géants issus de la mythologie grecque qui veulent ressusciter leur dieu Typhon, et nos héros, qui seront accompagnés pour l'occasion d'un allié inattendu, Mei de Coma, possesseur d'une armure mystérieuse.

L'histoire se situe entre les sagas Poséidon et Hadès.

 

LES CHEVALIERS DU SANCTUAIRE

Parmi les personnages déjà connus apparaissent :
- Saori ;
- Seiya, Shun, Hyôga, Ikki, Shiryû ;
- Kiki (c'est lui qui téléporte les héros durant leurs différents déplacements) ;
- Tatsumi ;
- Jabu, Geki, Ichi, Ban, Nachi (ces derniers sont juste cités par les héros qui racontent à Mei que d'autres enfants de Mitsumasa Kido ont survécu).

Nicole
Il est considéré comme un sage au sein du Sanctuaire, et ses connaissances, notamment en astronomie, sont très étendues.
A noter que son armure avait déjà été dessinée par Kurumada dans l'Encyclopedia (Taizen). Voir cette page.
Constellation : Autel (ara)
Grade : argent
Rôle : remplacer le Grand Pope
Technique : aucune connue
Mort : tué par Ladon.
  

Yulij
Yulij est une femme chevalier, elle est kidnappée au début du récit par les Gigas. A noter que Mei est épris d'elle.
Constellation : Sextant (sextans)
Grade : bronze
Rôle : observer les étoiles afin d'anticiper les événements futurs
Technique : aucune connue
Mort : tuée par Pallas.
  

Mei (signifie "serment" en japonais)
C'est l'un des 100 orphelins que Mitsumasa Kido a envoyés à travers le monde pour récupérer des armures sacrées, mais lui est resté plus longtemps que prévu dans son lieu d'entraînement, la Sicile, car il avait une mission à y accomplir.
Saga avait l'intention de se servir de cette armure mystérieuse pour étendre son pouvoir, et Death Mask devait donc se servir de Mei dans cette optique.
L'armure de la Chevelure est très liée à Typhon, aussi Mei a-t-il été possédé à certains moments par le Dieu des Géants.
Age : 15 ans
Taille : 1,80 m
Lieu de naissance : Japon
Lieu d'entraînement : Sicile, Italie
Maître : Death Mask, saint du Cancer
Constellation : Chevelure de Bérénice (coma berenices)
Grade : nature inconnue
Rôle : empêcher le géant Typhon de s'échapper de l'Etna
Technique : zanshi (fils tranchants, c'est une attaque qui utilise des fils d'Orichalque), lost children (enfants perdus, technique suprême utilisant des fils qui décapitent l'adversaire)
Mort : grâce au pouvoir spécial de son armure, il scellera Typhon dans l'Etna, au sacrifice de sa vie.
  

 

LES GEANTS
Leur nom japonais est "GIGAS", qui signifie tout simplement géant en grec.
  

Agrios, "Force Brutale"
Banriki no Agrios
Adamas : lapis lazuli
Technique : crag press (masse de pierre écrasante)
Mort : il est vaincu par Seiya, mais sacrifie sa vie pour permettre à Typhon de se réveiller.

Thoas, "Tonnerre Rapide"
Jinrai no Thoas
Adamas : malagite (malachite)
Techniques : stigma (stigmate), avenger shot (tir vengeur)
Mort : il combat Shun puis Hyôga, mais sacrifie sa vie pour permettre à Typhon de se réveiller.

Pallas, "Esprit Stupide"
Rodon no Pallas
Adamas : onyx
Technique : puppet claw (griffes marionnette)
Mort : il tue Yulij, puis vaincu par Mei, il se suicidera afin qu'on ne puisse pas l'obliger à révéler des informations sur Typhon.

Enkelados (Encelade), "Voix Scellée"
Kansei no Enkelados
Il est le chef des géants qui tentent de libérer Typhon et ses fils.
Adamas : topaz (topaze)
Technique : aucune connue
Mort : il combat Hyôga, mais sacrifie sa vie pour permettre à Typhon de se réveiller (son corps servira au Dieu pour reprendre forme).

Les 3 suivants n'apparaissent que dans le volume 2, ce sont les "Gigas Shinshiki" (géants d'un nouveau type), et sont les fils de Typhon et Echidna :
A noter qu'ils ressemblent de l'extérieur à des géants, mais qu'ils cachent sous leurs armures leurs véritables apparences de monstres.

Orthros, "Chien Maléfique à Deux Têtes"
Masôken no Orthros
Adamas : star sapphire (saphir étoilé)
Technique : sappheiros enedra ("piège de saphir" en grec)
Mort : vaincu par "l'aurora execution" de Hyôga.
  

Chimaera (Chimère), "Créature Composite"
Gôseijû no Chimaera
Adamas : star ruby (rubis étoilé)
Technique : anthrax ("brûlures" en grec), il dispose également de l'épée empoisonnée du serpent et du bouclier du lion
Mort : vaincu par le "pegasus suiseiken" de Seiya.
  

Ladon, "Dragon à Cent Têtes"
Hyakutôryû no Ladon
Adamas : opal (opale)
Technique : poliorkia ("encerclement" en grec)
Mort : il tue Nicole et combat Mei, puis est finalement confronté à Shiryû, qui le bat avec le "rozan shôryûha".
  

Typhon / Typhoeus
Il est le Dieu des Géants dont l'esprit fût autrefois enfermé sous le mont Etna par Zeus, Athéna et d'autres dieux. Il parvient à échapper au sceau divin, et grâce aux sacrifices des Géants Thoas et Agrios et du corps d'Encelade, il revient sur Terre.
Par la suite, grâce à Echidna qui fusionnera avec lui, il récupère son vrai corps.
Adamas : carnelian (cornaline)
Technique : aucune connue
Mort : combat Saori, puis avec son vrai corps il est confronté à Ikki qui détruit ce nouveau corps, et finalement il sera opposé à Mei qui utilisera son propre corps pour l'enfermer à nouveau.
  

Echidna (femme de Typhon et mère des monstres)
Son corps aujourd'hui n'est plus qu'une statue, mais il est utile pour permettre à Typhon d'obtenir son vrai corps. Elle repose sous le Mont Arima (au Japon), où le cosmos de Typhon crée une barrière qui diminue le cosmos de tout intrus. Les héros devront recevoir le sang d'Athéna pour échapper aux effets de ce bouclier.
  

Autres :
Ces derniers ne sont que cités, ils n'apparaissent pas durant les affrontements.

- le Lion de Némée (Nemea no Shishi)
  

- l'Hydre, le serpent venimeux (Dokuhebi Hydra)
  

- le Cerbère des Enfers (Jigoku no Kerberos)
  

- le Grand Aigle qui dévore les intestins de Prométhée (Prometheus no harawata o musabotta ôwashi)
  

 

Quelques précisions sur des termes récurrents dans le roman :

- Adamas
C'est le nom des armures que portent les Gigas, tout comme les armures d'Athéna sont nommées les "cloth", celles de Poséidon les "scale", celles d'Hadès les "surplis", et celles des dieux les "kamui". Le terme "adamas" est d'origine grecque, il signifie "invincible", c'est de ce mot qu'est inspiré le terme "diamant". Chaque adamas est composée d'un minerai précieux très solide :
     - opale,
     - topaze,
     - saphir étoilé,
     - rubis étoilé,
     - cornaline,
     - lapis lazuli,
     - onyx,
     - malachite.

- Phlégrya
Anciennement appelée Pallène, celle ville de Macédoine est connue pour avoir été le lieu du déroulement de la Gigantomachie d'après la mythologie grecque. Il en est souvent fait référence, sans doute pour rappeler la précédente guerre contre les géants.

- l'Orestie
Il s'agit d'une trilogie de pièces de théâtre écrite par Eschyle : "Agamemnon", "les Choéphores", et "les Euménides" (nom des Erinyes lorsque leur côté bienveillant prédomine).
Résumé : Le roi Agamemnon, pour assurer à la flotte grecque un vent propice au cours de sa traversée vers Troie, avait sacrifié aux dieux sa fille Iphigénie. Dix ans après, dès son retour victorieux en son palais, son épouse Clytemnestre le tue, avant de tomber à son tour sous les coups de son fils Oreste.
La trilogie d'Eschyle met en scène la famille maudite des Atrides, juste après que les Grecs aient vaincu Troie : Clytemnestre, Egisthe, Agamemnon, Electre, Oreste, tous unis par les liens du sang, tous condamnés par le destin à se venger les uns des autres, jusqu'à ce qu'Athéna institue un tribunal humain pour juger Oreste, le dernier en ligne des meurtriers. Or, le tribunal acquitte Oreste : la justice des hommes vient de vaincre le cycle infernal des malédictions divines et la condition humaine devient ainsi le fait des hommes, et non des dieux.
Il est beaucoup question de l'Orestie dans "Gigantomachia", sans doute pour faire le parallèle avec le sacrifice que les géants vont accomplir avec Yulij, et leur envie de vengeance suite à leur précédente défaite.

- Les termes suivants sont également cités à plusieurs reprises : Zeus, Apollon, le Tartare, l'Olympe, Cronos, Panthéon, Acropole, Big Will, Orga...

 

Fanarts

Le roman Gigantomachia ne contient aucune image, alors voici pour pallier à ce manque quelques illustrations réalisées par des fans :

- l'armure de la Chevelure de Bérénice, en version portée et en version déposée, par Cerberus_Rack (provenant de Pharaon Website) :
     

- l'armure de la Chevelure de Bérénice, en version portée et en version déposée, par Carlos Lam (provenant de Pharaon Website) :
     

- les personnages Mei et Yulij, par Angel (provenant de Pharaon Website) :
     

- un panorama (et d'autres illustrations) par Liruohai :
     

- un projet de BD de EvannRPG (visiblement abandonné) :
     

- un autre projet, bien avancé, orchestré notamment par Juni-Anker :
     

- une série d'illustrations de Marco Albiero :
     

- un dessin de Mei du site Hitokuti (le site n'est plus en ligne) :
     

- un dessin des personnages de Gigantomachia du site Karda (http://frisk.mints.ne.jp/ - lien mort) :
     

- une image de Mei et Death Mask du site Sakura Fubuki (le dessin n'est plus en ligne) :
     

- quelques BD parodiques sur le site MHG (http://mhg.sakura.ne.jp/ - lien mort) :
     

- Ushiro no Lab (http://ushi.b-forever.com/ - lien mort), site orienté sur la relation Death Mask x Mei :
     

- une illustration de la rencontre Mei / Death Mask sur Gigantomachia Festival :
     

- ce site contient également une galerie d'images :
     

- et pour finir le Gigantomachia Union, qui répertorie tous les liens en rapport avec Gigantomachia.

 

TRADUCTION

Archange, un japonisant fan de Saint Seiya, a traduit l'intégralité du roman Gigantomachia, un grand merci à lui !
saintseiyapedia.com/wiki/Saint_Seiya_Gigantomachia

 

Remerciements :
Merci à Prométhée pour ses illustrations de Typhon, Orthros, Hydre et Chimère.
Merci également à Rag pour son aide sur la traduction de certains termes grecs.
Les schémas des constellations proviennent de Sea & Sky, les illustrations des constellations sont de Johan Hevelius, et les représentations antiques des monstres sont issues du site Theoi Project.
Merci enfin à michael romeo et Nicol pour les informations supplémentaires qu'ils m'ont fournies grâce à la version portugaise du roman.

 

Etude réalisée par Vincent, sans pseudo.

le Scribe du Sanctuaire